27 juin : Mayenne -Denazé. 67km

Publié le par Daniel

Hier, journée de repos. J'avais imaginé aller en ville, la visiter. En fait, je suis resté terré au camping avec un seul but me reposer, prendre le temps, laisser venir les pensées comme sur le vélo en fait mais la fatigue physique en moins.

Le temps est couvert, voir pluvieux, puisque le soir je me réfugie sous un préau pour manger. Je partage le lieu avec un couple qui me dit être sur Mayenne depuis 3 semaines pour un festival, un peu bloqués car ils n'ont pas de moyens de locomotion motorisé. Ils ont en fait que peu de moyens tout court et doivent vivre une situation difficile, à l'image de beaucoup de personnes sans aucun doute.

Dans la journée je fais connaissance avec un autre couple qui est là pour la saison d'été. Lui est mécano sur Laval, elle conduit un bateau de tourisme sur Mayenne. Plus encore, ils ont trois chiens et un chat, leur univers privilégié. Discussions intéressantes sur notre rapport aux animaux, notre rapport au système économique. En fait, ils restent le plus possible à distance du système et semblent heureux de la vie qu'ils mènent. Nous pourrions discuter des heures. Mais la pluie nous ramène aux contraintes du temps et nous renvoie à nos univers personnels.

Encore une fois, la pluie a cessé dans la nuit et me permet de plier mon dernier campement dans des conditions corrects et c'est le départ vers 8h30 en suivant le chemin de halage en bordure de la Mayenne jusqu'à Laval. le chemin est très sympa, d'autant que le soleil à la bonne idée de rendre les paysages plus attrayants.

Et à Laval petit café et pain aux raisins avant d'aborder la dernière partie du parcours. Mais voilà, je me laisse aspirer par cette magnifique rivière pour prendre conscience un peu plus tard  que je ne suis pas sur le parcours que j'avais envisagé, à savoir la voie verte développée sur l'ancienne voie ferrée entre Laval et Renazé. J'en suis quitte pour une fin de parcours sur route, bien valloné, avec trop de voitures à mon goût. Mais l'énergie est là pour me permettre d'arriver à bon port. Ce midi c'est couscous et cela fait bien longtemps que je n'ai pas dégusté un bon plat préparé avec amour. Et je retrouve également la famille avec grand plaisir, Armel et ses parents et aussi Thérèse que j'avais quitté depuis bientôt 3 semaines.

Sur les bords de la Mayenne...
Sur les bords de la Mayenne...
Sur les bords de la Mayenne...

Sur les bords de la Mayenne...

Denazé : 3km, j'approche du but. Mon petit fils Armel apprécie de monter sur mon vélo et moi, j'ai grand plaisir à retrouver Armel.
Denazé : 3km, j'approche du but. Mon petit fils Armel apprécie de monter sur mon vélo et moi, j'ai grand plaisir à retrouver Armel.

Denazé : 3km, j'approche du but. Mon petit fils Armel apprécie de monter sur mon vélo et moi, j'ai grand plaisir à retrouver Armel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article